L’artisan pratique (№ 264)
Коллектив авторов01.06.1931
Fig. 6108.
CABOCHONS ET CLOUTAGE
Cadre en Lois tourné, décoré de cabochons et de cloutage
sur un fond d’étain.
cache-pot et le reporter sur une bande d’étain de deux dixièmes. Tracer tous les* contours et faire le double trait au bord des pétales des fleurs et des ornements. Ce décor demande assez de relief et doit donner l’impression des sculptures ornant les meubles rustiques, il ne faudra pas cependant exagérer le relief qui trop important empêcherait, au montage, l’adhérence parfaite de l’étaiji sur le cache-pot. Tracer à la règle les lignés d’encadrement et taper les fonds au matoir griseur n° 27. Bourrer les creux au mastic fusible, patiner très foncé à’ la patine n° 18 et passer la pâte Perfect pour l’égaliser et la-'fixer.
Monter la bande d’étain travaillé autour du caché-pot en la fixant avec la colle métal. Bien soigner le raccord des deux extrémités et ficeler le tout sur toute la hauteur pour maintenir le métal en place jusqu’à ce que la colle Soit sèche. Nettoyer les bavures de colle avec une éponge humide, poncer à la ponce fine en poudre, rincer à l’eau claire, laisser sécher et vernir au vernis métal mat pour étain.
reproduire deux fois notre dessin sur son axe AB et le re~ porten.sur.de l’étain de deux dixièmes* Tracer les contours au ttaçoir, faire les doubles traits autour des feuilles et des ornements. Modeler avec peu de relief mais sans mollesse et ne faire aucun fond au matoir. Bourrer au mastic fusible et patiner à la patine n° 18, passer la pâte Perfect.
Faire le piontage de l’^tain de telle sorte que le contour AB fasse charnière et que chacune des parties d’étain décoré s’appliquersur le manche et is’y adapte exactement
Pour cela;' il suffit que l’étain soit encollé avec la colle métal et appliqué sur le bois en se servant de la grosse spatule plate ; il n’est pas nécessaire de mettre des 'clous de montage, le collage est suffisant si le raccord du bas et fcelui opposé à la charnière sont bien faits ; dissimuler cé raccord avec le pointilleur. Le montage terminé, éclaircir les reliefs à la pâte à lustrer et les rendre brillants en les frottant avec un morceau de flanelle.
Fig. 6107. — DÉCOR MODERNE


C


oupe-papier en bois dont le manche est décoré d’étain
repoussé de chaque côté. — Commencer par teinter la totalité du bois à deux couches pures de vert végétal ou de tout autre ton suivant le goût de chacun, après séchage frotter le bois fortement avec un chiffon de papier et le cirer à l’ambrine.
Le décor d’étain doit être doublé de manière à ce que le manche soit recouvert de chaque côté. Il faudra donc


Fig. 6108. — CABOCHONS ET CLOUTAGE C


adre rond en bois tourné avec
moulures entre lesquelles est placé un décor de cabochons et clou
tage sur un fond d’étain non patiné. — Teinter le cadre, endroit et envers, à deux couches de palissandre pur ; laisser sécher et cirer à l’ambrine. Placer la bande d’étain entre les moulures pour vérifier l’exactitude de son emplacement ; tracer les lignes d’encadrement au compas d’acier spécial et incruster les divines avec l’emporte
Les bibelots doivent faire partie du décor moderne, parce que la trop grande sécheresse qni résulte d’une passion un peu excessive peut être pour la géomé
trie pure, se trouve atténué. Un appartement, un intérieur dépourvu de bibelots est comparable à une existence sans superflu.