L’art decoratif (№ 166)
Коллектив авторов20.02.1912
parti ils terrassaient les hommes du parti adverse, ils écrasaient la réaction, l’anticléricalisme et autres hydres ; pas un n’avait au cœur un désir d’iconoclaste. Celui qui connaît l’atmosphère spéciale de la Chambre des Députés ne s’étonnera pas de l’élourderie de la Loi. Elle a été conçue, en pure idéologie, selon le mode jacobin, le moins rationnel qui soit
La Politique a cette étrange propriété de fausser tous les rapports supérieurs. On veut atteindre les curés, on décrète contre les clochers du moyen âge ; le pape donne des sujets d'ennui à la majorité, on légifère contre les monuments les plus nationaux.
Les hon nêtes gens ne doivent-ils pas s’appliquer à réparer les fautes d’une Assemblée qui n’entend d’autre cloche que celle des vaines ambitions P Les députés volent : c’est le cours des choses ; il fautque la raison, l’idéal et la justice passent.
Or, ni la raison, ni l’idéal, ni la justice n’ont de couleurs ; elles forment, comme les couleurs essentielles, la lumièreelle-meme.
Je supplie le lecteur de croire à L’IMPARTIALITÉ del’exposition qui va suivre : luimême, exactement informé, tirera les conclusions nécessaires. La loi du 9 décembre igo5 dit à l’article I :
Les établissements publics du culte sont supprimes.
Article 11 :
Les dits établissements continueront provisoirement de fonctionner jusqu'à leur attribution aux associations prévues.
Le premier effet de la loi a été la disparition, la dispersion d'un grand
nombre d’objets anciens et précieux. Ici
on a caché les statues dans le clocher; là, on a mis une copie à la place de l’origi
nal. beaucoup des choses ont été recueil
lies par des particuliers, lesquelles ne feront jamais retour ni à l’église, ni au musée, sans compter les départs pour l’Amérique.
Je ne réquisitionne pas contre le clergé. Il s’estimait spolié et il a liquidé ou dissimulé tant qu'il a pu. Il s est cru dans son droit de possesseur immémo
rial. J’accuse le législateur payé pour prévoir et qui n’a rien prévu. En résu
mant les conséquences artistiques de la loi, je ne me propose que d exposer la question des arts monumentaux en 1912.
Quant à l’inventaire descriptif et estimatif, il fut l’œuvre des agents du Domaine : ce qui équivaut à confier une collection numismatique... aux ouvriers
de la Monnaie. On n’a pas publié la des
saint quay (Côles-du-Nord). Chapelle du Kertugal.