dehors & au enue s, les ornemens des portes & des iours, l’ordonnance des platfons & des lambris, & ce tant aux edi
fcesy acres qù aux ; ce qui éclate dauantage & donne dans les yeux,
& qui a fourny la matière, fur laquelle
tant de fcauantes plumes ont dignement trauaillé. Il riy a que l’oÀrt des Traits
& de la coupe des voûtes, qui pour les grandes difficultés qu’il enferre ,femble
auoir efionné les plus courageux, ques a eßre abandonné prefque de tous ; nonobßant qu’ilsfceujfent tres-bien, qués rencontres les plus fafcheufes & impor
tantes des baßimens ,ilriy a moyen de s’en


tirer auec honneur, q par layde de cette fcience, par les adrefes quelle donne,


& par les pratiques quelle enfeigne.Phi


lebert de Lome eßle , que iefcache, & à vray dire, lvnique, qui iufques

}